Egypte : découverte d’une nécropole vielle de 2500 ans

Alger (ADV) – Des archéologues ont annoncé le 14 juillet, la découverte d’une nécropole vielle de plus de 2500 ans près de Gizeh, dans le sud de la capitale égyptienne le Caire.

Cette nécropole de Saqqara d’une trentaine de mètres de profondeur, contient des puits funéraires datant de 2000 ans. Ces derniers ont émergé de terre en avril dernier, dévoilant en leur sein d’incroyables découvertes antiques. Les puits funéraires contiennent en effet, une trentaine de momies (parfaitement conservées, issues de différentes classes sociales de l’Égypte antique), ainsi que des sarcophages en pierre. Ils renferment également des centaines de statuettes en pierre, des jarres et des récipients utilisés dans le processus de momification.

Plusieurs projets de recherches archéologiques

Fin 2016, L’Egypte a lancé plusieurs projets archéologiques dans le but d’interpeler davantage son sous- sol, sur les trésors de son passé.

Quelques mois plus tard, en avril 2017, le ministère égyptien des antiquités annonce la formidable découverte de six momies dans des sarcophages en bois aux couleurs vives et un millier de figurines funéraires, enfouis dans une tombe de l’époque pharaonique près de la ville de Louxor, dans le sud du pays.

Le même mois a connu la découverte des vestiges d’une pyramide vieille de 3.700 ans près du Caire. Des vestiges qui sont «en bon état de conservation», selon les spécialistes. A ce jour, le pays a découvert 123 pyramides de différentes périodes.

En décembre dernier, une autre momie est retrouvée dans une tombe qui n’avait pas encore été explorée à Louxor.

© Bur-csa – Selma Kasmi – ADV